Bordeaux

Carnet de Voyage Valencia

26 août 2015

A la découverte de Valencia :
visites, adresses gourmandes et coups de coeur.

Direction la côte Azahar pour découvrir la jolie ville de Valencia en Espagne. Un endroit où rime la douceur de vivre à l’espagnole et les traditions d’un autre temps. Premier ressenti : on en prend plein les yeux. Une architecture multiculturelle où l’héritage oriental, français et castillan se mêlent pour donner un style unique à la ville. Chaque endroit est ponctué de palmiers, c’est une vraie ville de vacances et les amoureux de la nature devraient être séduit. Ici, même l’ancienne rivière a laissé place à un immense jardin qui encadre une grande partie de la ville. Le centre historique, lui, se découvre à pied et on pourrait facilement se perdre dans ses ruelles. Façades d’immeubles colorées où art moderne et art déco se côtoient, des fontaines pour se rafraichir et des petites places plus typiques les unes que les autres. Valencia est aussi connu pour ses différentes spécialités. L’horchata à déguster à la « Valencienne » en trempant une farton (brioche) et en grignotant des chuffas (le fruit sec utilisé pour sa création), la paella, la vraie, avec le riz cultivé autour de Valencia. Côté pratique : à mon sens 4-5 jours sont nécessaires pour visiter la ville. Pour se déplacer, nous avons fait une grande partie à pied mais aussi en bus, tram et taxi. Pour l’hôtel, nous avions une chambre réservée à l’AdHoc, emplacement idéal et cadre atypique.

Pour y aller depuis Bordeaux ? Le bon plan et le plus pratique c’est l’avion. Il y a deux vols directs (1h20) proposés par Volotea chaque semaine depuis Bordeaux à partir de 46€ l’aller-retour (jusqu’au 2 octobre). Alors aujourd’hui je vous propose donc de vous envoler vers Valencia à travers mon Carnet de Voyage. Et un grand merci à l’Office de Tourisme de Valencia pour l’invitation et toutes ces découvertes.

Les visites

La place de la Vierge, le marché Central, la Place de la Reine

Carnet de Voyage ValenciaDeux jours pour visiter Valencia, c’était court et intense. On avait envie de tout voir mais aussi de prendre notre temps pour profiter. Mais avec plus de 30° à l’ombre et un climat humide, c’était un peu compliqué. Nous avons donc essayé de visiter au maximum et Jaume, notre guide nous a conté l’histoire de ville. Nous avons donc découvert les principaux endroits : la cathédrale de Valencia, la basilique Notre-Dame des Désemparés (Basilíca de la Virgen), la Plaza Redonda, La loge de la Soie (Lonja de la Seda), le marché Central… A ne pas rater également la Place de la Vierge où chaque jeudi à midi se réunit le Tribunal des Eaux de Valence, une tradition ancienne datant de 960 (non il ne manque pas le 1 devant). Et à l’image de Rome, ce sont toutes ces places colorées et fleuries que j’ai adoré à Valencia. Bien souvent on tombe dessus par hasard et on en tombe aussi sous le charme. Côté pratique, la Tourist Card (25€ pour 72h) vous permet d’avoir accès à de nombreux monuments / musées (hors Cité des Arts et des Sciences) et aux transports gratuits. Vous manquez encore d’inspirations ? Découvrez les 10 incontournables de Valencia.

La cité des Arts et des Sciences

L’Aquarium et le jardin suspendu

Carnet de Voyage ValenciaSans doute, l’un des endroits qu’il me tardait le plus de découvrir à Valencia. Les quelques photos que j’avais découverte sur le web n’ont pas empêchés l’effet de surprise quand nous nous sommes retrouvés devant. C’est tout simplement immense. L’architecture moderne, les lignes épurées, les couleurs ou encore les espaces d’eau. Nous avions seulement quelques heures (une journée me semble nécessaire) pour visiter la cité des Arts et Sciences. Entre le Palau de les Arts, l’opéra, le musée des Sciences, l’Umbracle et l’Oceanografic nous avons dû faire un choix. Nous avons décidé de nous consacrer sur la visite de ces deux derniers. L’aquarium, le plus grand d’Europe, qui se présente comme par un parc d’attraction avec des espaces selon les différentes zones géographiques. Une volière et un spectacle de dauphins ponctuent la visite. Nous avons également pris le temps de nous balader dans le jardin suspendu et au bord des bassins. A découvrir absolument si vous venez à Valencia.

Les adresses gourmandes

El Canyar, Marcel.lum, Bodega Casa Montana

Carnet de Voyage ValenciaLes adresses gourmandes nous ont toutes été recommandées par l’office de tourisme de Valencia. Ce sont des adresses assez haut-de-gamme. Tout d’abord El Canyar (Carrer Segorbe, 5), un endroit caché près du Colisée où se retrouvent les habitués. Le patron connait tout le monde. L’endroit est à la fois typique et chic et les photos des nombreuses célébrités à y être venus déjeuner décorent la salle. Au menu, soupe, gambas, paella à la Valencienne, desserts maisons. Un délice. Dans un autre style, nous avons diné au Macel·lum (carrer de Boix, 6), une cuisine moderne déclinée en amuses bouches, quatre entrées, deux plats et un dessert. Une expérience gustative surprenante. Le soir c’était tapas revisités à la Bodega Casa Montaña (Calle José Benlliure, 69), un endroit typique avec un accueil chaleureux. C’était bon mais le prix des tapas est assez élevé. Sans oublier l’Horchata, des vendeurs, il y a en à partout, mais nous c’est celui du Marché Central que nous avons goûté. C’est assez particulier et difficile à décrire, le plus simple est encore de tester.

Le front de mer

La plage de Las Arenas et la Marina Juan Carlos I

Carnet de Voyage ValenciaValencia n’est pas considérée comme une ville balnéaire et pourtant la plage principale de la ville, Las Arenas, est magnifique. Une vraie surprise. Nous nous attendions pas à trouver une plage comme celle-ci si proche de la ville. Et pour tout vous dire on a même testé une plage un peu plus excentrée et on a été hyper déçus donc on vous recommande sans hésiter celle-ci. Accessible en métro, tram et bus, la plage est propre, le sable doré et l’eau chaude à 29-30°. L’endroit est bordé de palmiers, avec cette sensation d’être vraiment en vacances. Il y a également un front de mer piéton, très agréable pour se balader au coucher de soleil. Au bout de cernier, il y a la Marina Juan Carlos I, qui a été crée pour accueillir la 32ème et 33ème America’s Cup. A découvrir aussi avant de quitter la douce ville de Valencia.



  • MiamMiam

    Encore merci pour cette nouvelle découverte espagnole, je m’en lasse pas et Valencia m’a l’air très sympa ça donne envie

  • Merci pour la visite :-)
    Je pense y aller tout bientôt, enfin, au printemps prochain, le temps d’accoucher et de me préparer psychologiquement à lâcher mes enfants le temps d’un long weekend ^^

  • L’article tombe à pic, j’y vais justement de vendredi à lundi. Ne connaissant pas du tout Valence, je me sens rassuré. La cité des Arts et des Sciences me tente énormément. Merci pour l’article !

  • un bel article
    tes photos sont toujours aussi belles et tes articles très interessant
    cela donne envie d’y aller
    gros gros bisous

  • » MiamMiam : C’est tellement agréable de découvrir une nouvelle vie, surtout quand il y a autant de choses à faire qu’à Valencia.
    » Faust’in : Avec plaisir. Ah tu as le temps de préparer ton voyage et surtout de te faire à l’idée de les laisser un long week-end pour découvrir cette jolie ville.
    » En Direct du Canada : Oui à faire absolument la Cité des Arts et des Sciences, au moins pour s’y balader, l’endroit est tellement différent du centre-ville.
    » Chachahihi : Merci beaucoup, c’est tellement magique de visiter une nouvelle vie et un plaisir de la partager en photos et en ressenti.

  • Merci pour ce billet ! C’est la ville de mon enfance, j’y suis très attachée. Peu de gens connaissent merci de leur donner envie !


  • NOM { obligatoire } MAIL { obligatoire } BLOG




    © 2017 Les Pavés Bordelais    À propos     Contact     On en parle