Bordeaux

Palma et son île paradisiaque

17 juillet 2017

Trois jours aux Baléares au départ de Bordeaux.
Eau turquoise, palmiers et criques verdoyantes.

Cet été, je me suis envolée à Majorque avec la complicité de Easy Jet. L’occasion de tester leur nouvelle ligne directe Bordeaux > Palma de Majorque, ouverte depuis fin juin. Comme d’habitude la compagnie low cost est imbattable sur ses tarifs, et il est facile de trouver un aller/retour autour de 100€ par personne. Le plus impressionnant reste le temps de vol, 1h30. Et à l’arrivée, nous nous attendions pas à un si joli décor entre mer et montagne. Moins prisée que Ibiza mais plus connue que Minorque, Majorque est la plus grande île des Baléares. Elle est très touristique et il est difficile de ne pas se retrouver encercler par les nombreux touristes de l’Europe du Nord. Mais peu importe, cela n’enlève en rien la beauté de cette île.



Question pratique, nous avons séjourné trois nuits à Palma dans deux hôtels différents. Le premier UR Palacio Avenida, bien situé avec une chambre spacieuse et lumineuse mais légèrement veillisante. Le second Melia Palma Bay, plus à l’extrémité de la ville était flambant neuf avec une piscine rooftop. Comptez 150€ par nuit pour ces deux hôtels. Pendant trois jours, nous avons sillonné presque toute l’île à la recherche des plus jolies spots de baignade et de snorkelling. Il me semble indispensable de louer une voiture (comptez 110€ pour trois jours avec assurance) pour vraiment profiter de l’île et ne pas se contenter de la ville et de ses plages bondées.  Dépaysement assuré avec notre voyage aux quatre coins de Majorque.

Les Calas du Sud

Cala des Mùros, Cala de Pi et Santanyí

palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-04.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-06.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-07.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-09.jpgLe Sud est de loin ma partie préférée de l’île. Des dizaines de criques turquoises et petits ports de pécheur s’y cachent. Cala dès Muros est d’ailleurs le premier coin paradisiaque que nous avons repéré. Considérée comme l’une des plus belles plages de l’île, nous n’avons été bluffé par la couleur et la température de l’eau. Première session de snorkelling. Une claque malgré la foule présente. Avant la nuit tombée nous avons filé à la Cala de Pi, que nous avait recommandé Vincent (Evasions Bordelaises). Sous le charme de cette petite crique, surpeuplée en journée mais déserte en soirée. Enfin, difficile de vous indiquer notre dernier spot car nous sommes tombés dessus par hasard (en cherchant un autre endroit), quelque part entre Santanyí et la Cala Llombards. Quelques heures à profiter de l’eau turquoise en sautant des rochers.

Palma

La Cathédrale Palma de Majorque et Passeig des Born

palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-04.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-06.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-07.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-09.jpg« La capitale » de l’île que notre entourage nous avait décrit comme « pas très jolie » et « très touristiques ». Et pourtant la demi-journée que nous avons passé à déambuler dans ses rues, nous a énormément plu. Au petit matin, quand les températures étaient encore légères nous avons parcouru son centre à pieds, jusqu’à « La Seu », la Cathédrale de Palma de Majorque. C’est le monument le plus connu de Majorque, aussi impressionnant et beau que je me l’imaginais. Le bon plan est d’ailleurs de prendre l’apéro dans le petit bar caché juste à côté de l’esplanade de l’eau pour admirer la cathédrale à la nuit tombée. La ville se distingue aussi par son architecture espagnole et colorée aux notes orientales. Entre le Passeig des Born et la Plaça Major. Même si, il est vrai qu’une fois le centre historique quitté, l’architecture est loin d’être aussi typique.

Badia d’Alcuida

Son eau bleu lagon

palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-04.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-06.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-07.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-09.jpgUn décor de carte postale, entre une eau turquoise à 28° et du sable blanc à perte de vue, nous n’avions jamais eu l’occasion de voir un tel décor. Avec le retour de la baie et ses collines cotières, il était alors difficile de s’imaginer encore en pleine Méditerranée. Le front de mer est bordé d’hôtels de luxe, boutiques et restaurants touristiques à la manière de Lloret del Mar sur la Costa Brava. Mais rien que pour ses plages paradisiaques, nous avons adoré nous y baigner quelques heures. Sans oublier de prendre le temps de visiter quelques villages typiques aux alentours dont le centre historique et fortifié d’Alcúdia.

La Serra de Tramuntana

Cap Formentor, Cala Figuera, Port de soller

palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-04.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-06.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-07.jpg palma-de-majorque-ile-baleares-vacances-09.jpgLa Serra de Tramuntana est un paysage qui dénote du reste de l’île. Une route très prisée et plus difficile d’accès. Je vous recommande d’ailleurs de l’emprunter en matinée. Direction le Cap Formentor et son Phare tout au Nord Est de l’île. Une vue à couper le souffle, entre une mer bleu marine et des criques que l’on distingue au détour des virages. Nous n’avons d’ailleurs pas résisté à l’envie de nous baigner à la Cala Figuera. Un spot qui nous a beaucoup plu pour le snorkelling. Toujours au Nord mais plus à l’Ouest, nous avons fait une petite escale au Port de Soller (10€ de péage juste pour accéder à cette partie de l’île), notre petite déception malgré le succès de l’endroit. Le temps nous a manqué pour découvrir d’autres endroits de la Serra de Tramuntana mais son panorama vertigineux et ses routes sinueuses valent le détour.



  • que c’est beau
    cela donne envie d’y aller
    gros gros bisous

  • Le.Patou

    Bien raconté, bien illustré. Une évasion d’un quart heure agréable

  • DELAS

    Ma soeur et Evanounette y partent dans une semaine ! Bonnes vacances à elles !


  • NOM { obligatoire } MAIL { obligatoire } BLOG




    © 2017 Les Pavés Bordelais    À propos     Contact     On en parle